Rideau1-Prayssac.jpg

Iconoclaste et rigoureux, sensuel et espiègle, joueur et élégant, dynamique et fluide, c'est finalement en Argentine que la meilleure définition de leur style sera trouvée par les argentins eux-mêmes, "milonguero nuevo".

Loin de la pensée triste qui se danse, c'est dans les éclats de rire qu'ils travaillent avec acharnement. Leur passion n'est pas tragique ni exclusive; chaque rencontre avec une nouvelle facette du tango est euphorique et aussitôt avalée, exploitée. Pas de cloisonnement ni de querelles d'écoles, tout est richesse et plaisir - Rencontre et travail avec Gavito, Naveira, Veron, Russo, Capussi, Alejandra Martinan, Arrué, Géraldine Rojas, Fabiana Basso... stages, cours particuliers, séjours en Argentine, les "chemins de Damas" mènent tous à Rome.

Amateurs passionnés, ce sont leurs amis, et Fabiana Basso, danseuse très en vogue dans le show-biz (rappelez-vous Guy Marchand et son "Moi je suis tango tango") qui les poussent vers un professionalisme d'autant plus ouvert que Guy, musicien de métier élargit le champ d'action en créant un orchestre "TAngo MAdame", puis "Tango Des Hombres", et tout récemment, "Los Cumparsitos". Cette double casquette de musicien et danseur va donner à leur enseignement une précision et une profondeur spécifiques.

En démo ou spectacle, leur tango est enjoué, et ils ont trouvé avec le Canyengue un domaine qui leur va comme un gant et qu'ils développent déjà, loin de l'idée vieillote que certains voudraient y coller. Tout en soutenant l'Association MOCCA de Martha Anton et Manolo El Gallego, ils essaient de transmettre la joie pleine d'humour de cette danse.

Les jours sont trop courts et les années trop brèves, et le Tango Nuevo est trop passionnant pour le laisser de côté: nouvelle piqûre de rappel, et overdose obligatoire avec Chicho, Sebastian, Gustavo, Gabriel Angio, Maria, Eugenia... ...

Danseurs polymorphes et enthousiastes, ils se tournent vers la mise en scène, et ils intègrent, avec leur dernière création, la dimension théâtrale de la comédie et du mime à leurs activités.

Spectacles pour enfants, pour lycéens, projets pédagogiques avec conservatoire de musique et danse, organisation de stages (été, réveillon) dont la réputation n'est plus à faire, cours et ateliers ...

... Ce qui leur manque? ... du temps ! ... ah, oui ! au réveillon, c'est eux qui font la cuisine!!!!

Derriere-le-rideau-RIRE.jpg